Mars 2018 – Le premier strip-tease de l’histoire

Je suis récemment tombée sur une perle dans une librairie lausannoise que j’affectionne tout particulièrement (la librairie Humus, mais c’est une autre histoire…), un livre écrit en 1954 par le directeur des Folies Bergère, Paul Derval, qui raconte l’histoire du célèbre music-hall parisien. Agrémenté d’une multitude d’anecdotes drôles et croustillantes sur les revues qu’il a montées, les artistes qu’il côtoyait, les chamboulements provoqués par les « femmes nues » dans le monde du spectacle et autres histoires cocasses, son récit ne manque pas de piquant.

IMG_20180228_132008

Constatez par vous-même, la table des matières est alléchante!

IMG_20180228_131719

Le directeur des fameuses revues burlesques fait notamment le récit du tout premier striptease de l’histoire. Tout commença lors d’une traditionnelle soirée d’étudiants…

IMG_20180228_131133775

Toutes ces beautés parisiennes se mirent alors à comparer leurs jambes. Les étudiants, pour ne rien perdre du spectacle, leur suggérèrent de monter sur la table.  Et après les jambes, on compara les genoux, les épaules, les gorges… Jusqu’à ce que l’une d’elles, Mona, « très fière de ses formes opulentes », bondisse sur la table et se mette entièrement nue!

IMG_20180228_131216222

Mona eut droit à 100 francs d’amende avec sursis. Les jours qui suivirent, tout le quartier latin s’ébranla. Les étudiants se révoltèrent contre le Père la Pudeur, c’est ainsi qu’ils avaient surnommé le sénateur Bérenger, et il donnèrent l’assaut à la Préfecture de Police. Tout finit par rentrer dans l’ordre, mais Mona, la première « femme nue », bouleversa à jamais l’histoire du spectacle parisien.

IMG_20180228_131234676

« L’imagination étant toujours en avance sur la réalité, le spectateur la verrait déjà nue alors même qu’elle n’aurait pas arraché les derniers voiles. »

Dévoiler, suggérer, ouvrir les portes de l’imaginaire, telle est restée la philosophie de l’effeuillage burlesque jusqu’à nos jours… N’est-ce pas un bel héritage du Paris de la Belle Époque?

LW

IMG_20180228_131634

Référence: Paul Derval, Mémoires du directeur des Folies Bergère, Les Éditions de Paris, 1954.

3 Replies to “Mars 2018 – Le premier strip-tease de l’histoire”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s