Février 2020 – Printemps précoce

Ça y est, après plus d’une année de turbinage intensif dans ma tête, 12 mètres de satin et de mousseline ramenés du Japon, plus de 8’000 strass collés un à un, environ 200 perles, une dizaine de mètres de ruban, des mètres et des mètres de couture qui ne se comptent plus (… et des heures et des heures d’écoute de podcasts !) ainsi que des heures de préparation de chorégraphie, ma petite fleur a enfin éclos sur scène ! J’ai eu le grand plaisir de présenter mon nouveau numéro Sweet Flower il y a dix jours. Dans cet article, je partage avec vous mes inspirations pour la création du costume, ainsi que les premières photos du résultat sur scène.

inspiration

Cela fait bien une année que les idées pour ce costume fleurissent et, honnêtement, il m’est difficile de dire dans quel ordre tout ça s’est construit dans ma tête. Plusieurs choses m’ont inspirée, qui se sont mises ensemble au fur et à mesure comme des pièces de puzzle. Tout ça a germé pendant de longs mois, jusqu’à ce que je trouve enfin le temps, cet hiver, pour me mettre à la confection du costume. Depuis plusieurs années, l’image ci-dessus traînait dans ma galerie. La coiffe m’a toujours fait rêver, et je me disais qu’un jour, je ferais quelque chose de similaire. J’avais de plus ramené de jolies étoffes de Nippori il y a plus d’un an, leurs couleurs iraient parfaitement pour un thème floral.

skirt

J’aime beaucoup les coupes des brassières des années 1940, et je me suis servie de ce patron d’époque pour réaliser le soutien-gorge.

1945bra

De la même période, ce patron de capeline me plaisait bien, très élégant. J’ai tout de suite imaginé que cette petite cape serait plus coquine… en mousseline semi-transparente. Par la suite, j’ai rajouté une couche en satin froncé sur le haut, pour lui rajouter un petit air floral.

capeline

Étant donnée mon obsession pour la corseterie, ce costume n’allait évidemment pas se faire sans corset ! Comme j’aimais beaucoup l’effet de ce satin en corset, j’ai profité de le porter pour shooter avant de le recouvrir de strass.

corset
Photo de droite : Sylvain Smykla

Puis, j’ai bricolé des éventails avec des voiles, à partir de la mousseline rose claire.

fans

Pour le bas, l’inspiration sort tout droit de mon imagination. Je me suis bien amusée à coudre les petits volants – et le rendu est parfait pour ma petite fleur ingénue !

string

Une fois terminé, il ne me restait plus qu’à revêtir ce costume et à… effeuiller la petite fleur ! Voici un aperçu de la première sur scène, lors du spectacle de LaBurlatorium à Zürich.

SweetFlower_article
Photos : Christoph Gurtner de stagetime.ch

Après toutes ces journées de préparation, j’ai adoré pouvoir présenter enfin ce numéro devant un public, et je trépigne déjà d’impatience de le jouer à nouveau lors des prochains spectacles ce printemps. Alors au plaisir de vous y croiser peut-être !

 

cropped-logo_luluwite_s.png

 

 

 

Photo en couverture : Christoph Gurtner

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s