Avril 2020 – Le deuxième Corona-tuto

Puisqu’une grande partie du monde est toujours confinée chez elle ce mois-ci, c’est reparti pour un nouveau tutoriel. Après la pochette du mois de mars, je vous expose mes petites techniques pour confectionner ces bijoux du burlesque par excellence : les cache-tétons, aussi nommés nippies, ou pasties en anglais. Je propose une méthode (parmi tant d’autres !) pour réaliser des cache-tétons, recouverts d’un tissu, avec de jolies pampilles à faire tourner. De plus, à la fin de l’article, je vous proposerai quelques références de ressources sur le web pour aller plus loin en lingerie ou pour celles et ceux qui souhaiteraient se lancer dans la corseterie.


Matériel :

  • Du papier, un crayon, une règle et un compas (si tu n’as pas de compas, il existe des alternatives avec un crayon et une ficelle)
  • Une paire de ciseaux
  • Du papier mousse (se trouve au rayon bricolage/mercerie des grandes surfaces), ou autre matériau d’environ 0,5 mm à 1 mm d’épaisseur (la couleur est égale, elle ne se verra pas)
  • Un morceau de tissu (environ 10 cm x 20 cm)
  • De la colle
  • Du fil et des aiguilles (facultatif)
  • De la décoration : ruban, pampilles, strass, perles, des paillettes, tout est possible !
1_materiel
(alors non, ma table n’est pas pleine de petites saletés, ce sont juste des coups d’aiguilles que le revêtement non adapté de ma table ne supporte pas…!)

Marche à suivre :

1. La forme

Pour commencer, on va découper le patron des cache-tétons dans du papier. Ce n’est pas compliqué : on trace un cercle, auquel on va enlever une « tranche de gâteau ». Pour le rayon, je trouve que 3 cm est une bonne taille de base pour une poitrine petite à moyenne. Si tu as une poitrine plus forte, je te conseille de rajouter 0,5 à 2 cm. Le meilleur moyen dans tous les cas est de tester. Une fois que tu as tracé cette forme de pac man, découpe-la, rejoins les bords de la tranche de gâteau (éventuellement avec un morceau de scotch) et vérifie si la taille te convient visuellement, en la tenant contre ton sein devant un miroir. Si tu souhaites un effet plus bombé, agrandis la part de gâteau, ou inversement, si c’est trop pointu, il te faudra diminuer le trou. N’hésite pas à faire plusieurs essais dans du papier, jusqu’à obtenir une forme qui te satisfasse.

2_dessin

2. Préparation de la base

Une fois que ton patron de cache-tétons est prêt, tu peux reporter cette forme deux fois sur le papier mousse, et les découper. Ensuite, étale une couche très fine de colle blanche / colle à bois sur le papier mousse et colle les deux formes sur le tissu, en faisant attention à laisser environ 1 cm de marge tout autour (voir la photo ci-dessous).

Note : il est important que la couche de colle soit très fine. Parfois, surtout si le tissu est fin, la colle passe à travers. Très souvent, cela ne se voit plus une fois que la colle a séché. Cependant, je réitère mon conseil du mois passé : il est très utile de tester au préalable sur un petit échantillon de papier mousse et de tissu, afin de voir l’effet que la colle aura sur les matériaux utilisés. Y compris en laissant sécher l’échantillon. Cela évitera des mauvaises surprises !

Une fois que la colle est sèche, on peut découper le tissu à environ 1 cm du bord du papier mousse, puis cranter et découper une petite fente jusqu’au centre, comme sur la photo ci-dessous à droite. Fais attention à ne pas couper le tissu jusqu’au papier mousse, mais laisse un tout petit espace.

3_découpe

3. Couture de la base

Pour cette étape, si tu n’es pas à l’aise en couture, tu peux aussi le faire avec de la colle. Mais j’ai constaté que, bien que cela prenne parfois un petit peu plus de temps, les finitions sont beaucoup plus propres et solides avec une petite couture. Et selon les tissus, il m’est arrivé de vraiment me prendre la tête avec de la colle car le matériau était difficile à fixer. Alors globalement, je trouve plus rentable niveau temps de faire une petite couture.

L’idée est de coudre depuis l’intérieur. On rabat les petits pans de tissu un à un au fur et à mesure et on effectue un point avant à environ 1 mm du bord. Dernière étape pour la base, on coud (ou colle) ensemble les deux côtés de la « part de tarte enlevée ».

4_couture

Et voilà, ta base est prête ! Le « classique » est maintenant de suspendre des pampilles, que l’on peut ensuite faire tourner. Voici quelques petits trucs utiles pour des pampilles qui tournoient à merveille.

4. Les pampilles

Si tu n’as pas de pampilles pré-fabriquées, tu peux en bricoler toi-même avec du fil, ce tuto explique comment en faire facilement. (Note : Si tu as des enfants, c’est le moment ou jamais de les solliciter, cela les occupera tout en te rendant service !) (Je te laisse te débrouiller pour leur expliquer ensuite ce qu’il est advenu de leur bricolage.)

L’idéal, pour que ça tourne bien, est de fixer une petite boucle au centre de chaque cache-téton, comme sur la photo ci-dessous. Je fixe cette petite boucle en faisant des aller-retours entre le cache-téton et l’intérieur de la boucle avec un fil et une aiguille. On peut ensuite attacher directement la pampille à cette boucle, ou alors, on peut y accrocher un fermoir de collier afin de la rendre amovible. Petit plus, j’ai constaté que les pampilles tournent encore mieux grâce à cette technique.

5_pampilles

Si toutefois tu n’as pas tout ce petit matériel spécifique en temps de Covid-19, et que tu n’as pas envie de sacrifier un collier et un bracelet pour en récupérer les boucles, pas de panique. Tu peux bien évidemment fixer directement une pampille au centre de chaque cache-tétons avec un fil et une aiguille. Cela fonctionnera et tournera sans problème !

Maintenant, libre à toi d’user de toute ta créativité et de fouiller dans tes tiroirs afin de dénicher de quoi décorer tes cache-tétons. Et n’oublie pas de m’envoyer des photos de tes créations, je serai heureuse de voir ce que tu as créé !

cache-tetons_final
Les deux versions sont possibles : avec ou sans pampilles !

Voici les miens, créés pour l’occasion, et que je mets en vente. Écris-moi si tu es intéressé.e !

5. « Et comment on les fait tenir ? »

J’allais presque oublier le plus important : comment est-ce qu’on les fait tenir sur sa poitrine ? Il y a deux solutions. Soit de la colle spéciale, soit du scotch double face.

Il suffit d’étaler une petite couche de colle sur le pourtour du cache-tétons, d’attendre quelques minutes pour que la colle sèche partiellement, puis on peut poser le cache-tétons sur le sein, légèrement plus haut que l’emplacement du téton, pour un effet visuel plus joli.


Pour aller plus loin, quelques références

Avant de vous donner mes références préférées, j’aimerais vous transmettre quelque chose que j’ai appris, au gré de mes recherches sur internet et de mes apprentissages en confection de lingerie. C’est une opinion personnelle, vous le prendrez comme vous voudrez. Internet regorge de ressources gratuites. Toutefois, très souvent on atterrit sur, par exemple, un guide qui va nécessiter l’achat d’un patron. On trouve bien souvent des choses payantes. Et c’est normal ! Créer un patron, le rendre adaptable aux différentes tailles, le proposer dans le bon format, tout ça requiert beaucoup de techniques et de savoir-faire. C’est un métier (auquel, d’ailleurs, moi-même je ne prétends pas !) J’ai testé plein de choses, des gratuites et des payantes. Et honnêtement, je pense que parmi les meilleures et celles desquelles j’ai le plus appris, la plupart était payante. Je ne dis pas, bien sûr, que tout ce qui est gratuit est à jeter, loin de là. Mais j’aimerais juste faire passer le message que, parfois, cela vaut vraiment la peine de mettre 10.- à 20.- pour un bon patron ou pour un livre de couture. Et en plus, vous apporterez votre soutien aux artisan.ne.s qui les ont réalisés et qui, très probablement, doivent morfler en ce moment !

Pour la confection de lingerie :
  • Des boutiques Etsy proposent des patrons à imprimer chez soi, souvent accompagnés d’instructions. Par exemple, la boutique française Eclipse Lingerie Studio.
  • Pour des reproductions de patrons de 1910 à 1960, j’adore Eva Dress Patterns (lingerie et vêtements de tous types)
  • Une liste de guides et de patrons pour coudre ses culottes
  • Un tutoriel pour réaliser un soutien-gorge d’après le célèbre bullet bra des années 1950
  • J’avais promis aussi d’ajouter des références de sous-vêtements pour hommes. J’ai trouvé absolument charmants ces patrons de dessous pour homme de 1930 et de 1940. Et puis j’ai eu un coup de cœur absolu (!) pour ce string en crochet…! Et en plus « standard », il y a ce patron de caleçon accompagné d’instructions qui a l’air pas trop mal (même si je n’ai jamais testé, peut-être que je le ferai un jour, et qu’un homme voudra bien le porter pour essayer !)
Pour la corseterie :
  • Sew Curvy vend toutes les fournitures nécessaires en corseterie, ainsi qu’un excellent livre numérique. Elle vend notamment des kits avec tout le matériel pour la réalisation d’un corset (malheureusement elle a annoncé qu’en ce moment elle n’en a plus car les commandes ont augmenté en cette période et la chaîne de fourniture ne suit plus).
  • Foundations Revealed est une excellente ressource de référence, avec plein de tutoriels sur la fabrication de corsets et de costumes historiques, dont certains sont accessibles gratuitement.
  • Waisted Creations vient de sortir un super livre, que je n’ai pas encore, mais qu’apparemment tou.t.es les corsetier.e.s recommandent. Elle propose aussi de très bons patrons de corsets.
  • Sidney Eileen propose toute une série d’articles et tutoriels sur la corseterie, pas uniquement la fabrication mais aussi l’entretien, l’achat ou le laçage d’un corset.
  • Et enfin, le corsetier Anthony Canney a écrit un tutoriel sur les corsets pour hommes.

Et pour suivre mes propres créations, je vous invite à visiter ma page Instagram « Les Corsets de Lulu ».

LesCorsetsDeLulu_avril2020
Photos : Sylvain Smykla

Bonne couture à toutes et à tous, n’arrêtez pas d’être créatifs.ives !

 

cropped-logo_luluwite_s.png

 

 

 

Photo en couverture : Sylvain Smykla

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s