Corseterie

logo_lescorsetsdelulu

Une passion, un art et une science.

Ce que Lulu Wite aime dans la corseterie, c’est le mélange de technique et de créativité que la réalisation d’un corset requiert. Et puis, ce sont les infinies possibilités de mettre tous types de corps en formes, tout en recherchant un confort optimal grâce à la construction du corset et aux matériaux bien choisis.

Régulièrement, Lulu partage sur sa page Instagram des photos de ses créations accompagnées de petites notes explicatives. Vous pourrez y suivre ses apprentissages et évolutions dans le monde de la corseterie.

LesCorsetsDeLulu_avril2020

 

Fascinée par le génie et la science des corsetières de l’époque, Lulu aime beaucoup s’inspirer des techniques et des patrons de corsets de la seconde moitié du 19ème et début du 20ème siècles. Il y a beaucoup à apprendre du passé, tout en innovant et en s’adaptant aux envies du moment !

waspie_et_robe
Photo : Conteur d’Histoires. Corset et robe : Lulu Wite.

On sait que l’origine du corset remonte aux temps les plus reculés. Les Grecques et les Romaines entouraient déjà leur buste et leur corps de bandelettes très serrées, afin de soutenir leurs formes en des lignes harmonieuses. […] Le justaucorps du moyen-âge n’est pas, non plus, autre chose que le corset de cette époque. […] La Révolution nous en débarrasse enfin, pour nous ramener aux formes antiques, délaissées peu de temps après pour le corset baleiné, mais si mal compris, que son empire fut discuté par les docteurs et les hygiénistes qui s’élevèrent contre le port du corset et allèrent jusqu’à vouloir le supprimer. Ces protestations furent salutaires, puisqu’elles déterminèrent la création du Corset Moderne ! […] Les corsetières avisées, celles qui se sont créé un nom dans l’industrie si prospère du corset, ont compris qu’on ne saurait corseter toutes les femmes sur un même modèle, la conformation anatomique de chacune étant parfois très différente dans ses détails.

1911, « Cours complet d’Enseignement Professionnel de la coupe du corset », par Mme E. Lorentz, Mlle A. Lacroix, École moderne de coupe de Paris